Conf * Extrême droite * 26 jan 2022 * En ligne

Webinaire le 26 janvier 2022 à 12h (heure française) organisé par le think tank ELNET sur “Vous avez dit extrême droite ?” autour de Jean-Yves Camus, Brice Couturier et François Rastier, avec la participation de Manuel Valls, ancien Premier ministre. ELNET oeuvre pour les relations bilatérales France-Israël. Inscription obligatoire.


Présentation des intervenants par ELNET :

  • Jean-Yves Camus est politologue, co-directeur de l’Observatoire des radicalités politiques à la Fondation Jean Jaurès, et Senior Fellow au Centre for Analysis of the Radical Right (CARR), Londres. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur les extrémismes en Europe et en France. Dernier ouvrage paru (avec Nicolas Lebourg) : La Extrema derecha en Europa. Nacionalismo, xenofobia. Capital Intelectual, Buenos-Aires 2020
  • Brice Couturier, essayiste, journaliste et producteur de radio, animateur de nombreuses émissions sur France Culture entre janvier 2002 et juin 2021 : Cause Commune (sur l’actualité culturelle et politique européenne), Contre-Expertise, Du Grain à Moudre (débats de société, co-animée avec Julie Clarini), Les idées claires (Matinale), Le tour du monde des idées. Il a appartenu à plusieurs rédactions : Autrement, Globe, Lui, Le Monde des Débats, L’Evènement du Jeudi et publié des articles et tribunes dans de nombreux journaux et revues tels que Esprit, La Revue des Deux Mondes, Le Figaro, Causeur. Actuellement, il collabore régulièrement aux hebdomadaires « Franc-Tireur » et « Le Point ». Il a publié plusieurs ouvrages dont, dernièrement : 1969, Année fatidique et OK, Millennials ! Puritanisme, victimisation, identitarisme, censure, tous deux publiés aux Éditions de l’Observatoire.
  • François Rastier, directeur de recherche honoraire au Centre national de la recherche scientifique (médaille du CNRS en 1989), est un linguiste spécialisé en sémantique des textes. Son projet intellectuel se situe dans le cadre général d’une sémiotique des cultures. Il travaille notamment sur les sciences de la culture et leur épistémologie, comme sur les discours identitaires (du nazisme au décolonialisme). En 2005 il a été lauréat du Prix de la Fondation Auschwitz. Il préside l’Institut Ferdinand de Saussure, et le comité scientifique de l’Observatoire européen pour le plurilinguisme. Parmi ses nombreux ouvrages : Faire sens, de la cognition à la culture et Mondes à l’envers. De Chamfort à Samuel Beckett (Classiques Garnier 2018) ; Naufrage d’un prophète. Heidegger aujourd’hui, (PUF, 2015) ; Heidegger, Messie antisémite Ce que révèlent les Cahiers noirs (Le Bord de l’eau, 2018) ; en 2019 : Exterminations et littérature. Les témoignages inconcevables (PUF).
  • Philosophe et sociologue, chercheur au CNRS, chercheur associé au Centre de recherches psychanalyse, médecine et société (université Paris-Diderot), Gérard Rabinovitch est également directeur de l’Institut européen Emmanuel-Levinas de l’AIU, et vice-président de l’Institut universitaire Rachi à Troyes. Il établit l’ensemble de ses travaux dans l’articulation de la philosophie politique avec l’anthropologie psychanalytique et l’histoire. Depuis de nombreuses années, il porte sa réflexion sur les crises civilisationnelles de l’époque moderne et contemporaine. Auteur de nombreux ouvrages et articles de recherche (dont : Terrorisme/Résistance. D’une confusion lexicale à l’époque des sociétés de masse, et Somnambules et Terminators. Sur une crises civilisationnelle contemporaine), il explore le conflit entre « civilisation de vie » et « civilisation de mort » comme seul « choc » légitimement explorable et nommable des civilisations. « Choc » qui ne se déroule pas entre les civilisations, mais qui est interne à chacune d’elles, entre éthique de vie et jouissance de mort. Il a été le commissaire scientifique de l’exposition « Survivre. Les enfants dans la Shoah » du Mémorial de Caen (2009) et l’auteur du dossier « Les enfants dans la Shoah » pour France TV Éducation (2012).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.