Publi * (Se) convertir * Oct 2021

Parution dans la revue Genèses (n° 124) du dossier “(Se) convertir”, coordonné par Gabrielle Angey, Yannick Fer et Martial Vildard.

Ce dossier s’intéresse aux conditions dans lesquelles des individus sont amenés à changer, à intérioriser durablement de nouvelles dispositions, de nouvelles normes morales, et à revendiquer un changement d’identité significatif. Il appréhende cette conversion comme une mesure de l’autonomie individuelle et de ses conditions sociales, en replaçant au cœur de l’analyse la socialisation et le rôle de l’institution. Le rapport entre dispositions personnelles et dispositifs institutionnels n’est ici pas donné d’emblée, ni mécanique. Il passe par une série de médiations dont la sociologie doit rendre compte, à distance des grands récits en surplomb.

C’est pourquoi les articles de ce dossier s’appuient sur des enquêtes de terrain extensives et une ethnographie rapprochée, lesquelles aident à repérer les points d’articulation entre travail sur soi, socialisation et prise en charge institutionnelle, notamment en introduisant dans l’analyse le rôle des socialisations antérieures.  La notion de travail institutionnel occupe une place centrale dans ce dossier. Elle nous conduit à réaffirmer l’intérêt d’une sociologie des formes de l’autorité sur les terrains d’enquête religieux, contre la thèse de l’avènement contemporain d’une « autorité personnelle » synonyme de disparition des rapports de pouvoir.

Sommaire du numéro(Se) convertir

  • « Venez comme vous êtes à l’islam tel qu’il est »:  Individualisme religieux et travail de conversion dans une organisation musulmane américaine par Juliette Galonnier. À partir d’entretiens avec des personnes converties à l’islam et d’observations ethnographiques dans une organisation musulmane américaine, cet article interroge la prévalence du registre discursif de l’individualisme religieux dans les récits de conversion. Il cherche à mettre en perspective ces récits en repérant la manière dont des organisations religieuses continuent de façonner durablement les croyances et les pratiques. Dans l’association étudiée, qui touche principalement les fractions aisées et éduquées de la population musulmane, le travail de conversion ainsi mené tire son efficacité de son euphémisation. Ce travail de conversion est aussi un travail de distinction qui traduit des préférences de classe et vise à se démarquer d’autres interprétations de l’islam.
  •     Dans les limbes : Dispositions et reconfiguration du travail sur soi de fidèles du mouvement Gülen face à l’événement du 15 juillet 2016 par Gabrielle Angey. Depuis quelques années et particulièrement au lendemain de la tentative du coup d’État du 15 juillet 2016, le mouvement musulman turc de Fethullah Gülen est réprimé à l’international, ce qui a de fortes répercussions sur l’engagement des fidèles. L’article porte sur la reconfiguration du travail sur soi orienté par l’institution religieuse chez des fidèles exilés en Afrique de l’Est, qui font face à un événement potentiellement porteur d’altérations de leur identité et de leurs dispositions incorporées. Son impact est mis en relation avec leurs socialisations au sein de l’institution religieuse et avec leurs trajectoires sociales antérieures.
  • Des socialisations régressives ? L’exemple de la production carcérale du religieux par Thibault Ducloux. Les cas de l’expérience carcérale et de l’adoption in situ captiva par des personnes non religieuses de comportements reconnus comme tels permettent d’isoler une forme méconnue de socialisation, qualifiée ici de « régressive ». En situation de discontinuités biographiques majeures, celle-ci favorise, en effet, la réactivation non consciente de dispositions sociales anciennes et latentes depuis l’enfance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.