Conf * Jihadistes syriens au Liban & jeunes français radicalisés * 8 fev 2021 * En ligne

Séminaire le 8 février 2021 (17h-19h) autour de Jean-Baptiste Pesquet, (doctorant en anthropologie à Paris 8 et chargé d’étude à l’Ecole nationale de protection judiciaire de la jeunesse) sur « De l’engagement des jihadistes syriens au Liban aux jeunes français suivis par la justice pour radicalisation : notes de terrain pour une anthropologie des engagement radicaux« .


Présentation par l’intervenant :

Les hypothèses présentées croisent deux ethnographies dans l’objectif de nourrir une recherche scientifique sur « les processus de radicalisation violente et extrémiste » soucieuse d’empirisme.
Une recherche doctorale menée au Liban auprès de réfugiés syriens (2012-2016) a permis l’ethnographie de différents parcours d’engagement à la suite de violences extrêmes. Elle distingue deux régimes de subjectivation éthique qui articulent souffrance et engagement. L’actuelle recherche-action financée par l’École Nationale de Protection Judiciaire de la Jeunesse permet de poursuivre et d’affiner ces premiers résultats sur l’articulation entre des épisodes de ruptures produisant des souffrances, expériences existentielles limite et la formation d’une éthique de l’engagement. Elle permet également d’interroger les relations de pouvoir entre savoir sécularistes sur l’islam et besoin d’identité des mineurs à travers l’étude des pratiques professionnelles des intervenants socio-éducatifs.  

Jean-Baptiste Pesquet a publié :


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.