Emploi * Chef du Bureau de la donnée * 1er nov 2020

Recrutement d’un « chef du Bureau de la donnée » à la Direction de l’Administration Pénitentiaire (DAP) – Emploi ouvert aux fonctionnaires et/ou aux contractuels. Domaine fonctionnel : études, audit, évaluation, contrôle interne et prospective, (…).


Le/la chef(fe) du Bureau de la donnée impulse, propose, conçoit et anime la politique du recueil, de l’exploitation et de la valorisation des données au sein de la DAP. Dans ce cadre, le titulaire du poste est également fréquemment sollicité pour mettre rapidement à disposition du directeur de la DAP ou du cabinet du ministre de la justice des données actualisées, des projections, des synthèses et des analyses indispensables à la conception ou au suivi de décisions politiques stratégiques. Par ailleurs, Le/la chef(fe) du Bureau de la donnée est un acteur majeur de l’évaluation des politiques pénitentiaires.

Assisté(e) de deux adjoint(e)s, le/la chef(fe) du Bureau de la donnée assure une mission de management de deux sections composées au total d’une dizaine d’agents, chargé(e)s d’études et chef(fe)s de projet, essentiellement recrutés par voie contractuelle sur des « postes à profils ». A ce titre, le titulaire est chargé de définir les priorités d’action de chaque membre de l’équipe, d’apporter à chacun un appui technique et méthodologique, et de veiller à la bonne articulation des compétences individuelles, ainsi qu’à la complémentarité des interventions des deux sections.

Le/la chef(fe) de Bureau assure également des fonctions spécifiques :

  • administrateur métier de la donnée (ADMED) (rôle institutionnel défini au niveau du ministère de la justice) qui consiste à défendre les intérêts de l’administration pénitentiaire dans le pilotage des projets ministériels ou interministériel mettant en jeu les données pénitentiaires, et à éclairer la direction sur les arbitrages à rendre dans le cadre des instances de ces projets ;
  • garant et force de préconisation dans le processus de gouvernance visant à aligner la stratégie de gestion des données avec les orientations stratégiques de l’administration pénitentiaire et à la décliner opérationnellement en projets d’études et en feuille de route du SI décisionnel pénitentiaire.
  • garant, pour l’administration pénitentiaire de la qualité des études et recherches quantitatives visant à orienter ou/et évaluer les politiques publiques (études d’impact pour les projets de loi, contributions aux rapports ministériels et aux rapports de d’inspection…).
  • Le/la chef(fe) du Bureau de la donnée assure par ailleurs la rédaction en chef des cahiers d’études et travaux et documents visant à valoriser les données pénitentiaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.