Rapport * Centre d’analyse du Terrorisme * 22 jan 2020

Publication du compte-rendu de la conférence internationale sur le terrorisme du Centre d’Analyse du Terrorisme (CAT) et du Counter Extremism Project (CEP) “Quelles menaces et quels enjeux après la chute du califat ?” du 7 novembre 2019.

Parmi les chiffres publiés par le CAT :

Départs sur zone et retours de combattants terroristes étrangers et de leur famille (FTFF)

Europe & Monde

  • Départs de citoyens UE vers la Syrie l’Irak : N= 5 500.
  • Parmi eux : environ 1600 revenants, 1400 morts et environ 2500 disparus.
  • Environ 1400 enfants encore en Syrie et en Irak (dont environ 600 en camps ou en détention en Syrie).
  • Les Kurdes détiendraient environ 2000 djihadistes et 11 000 femmes et enfants étrangers.

France

  • Départs de citoyens français ou résidents [majeurs] : N= 1300 (dont 325-450 décédés).
  • 450-600 enfants français seraient actuellement en Irak et en Syrie.
  • 735 djihadistes français/résidents adultes encore en Syrie & en Irak dont
  • 300 disparus, 150 libres et 250 détenus (140 femmes, 80 hommes et 30 adolescents).
  • 250-300 enfants dont 25 orphelins sont également retenus par les kurdes de Syrie 
  • Combattants français détenus par les Kurdes : 60 hommes, 100 femmes et 250-300 enfants.
  • Mineurs de retour : 131 enfants (dont 125 de la zone syro-irakienne, les autres venant du Yémen ou d’Afghanistan).
  • Revenants majeurs : 290 individus.

Nombre de radicalisés en France

Depuis la création du Centre national d’assistance et de prévention de la radicalisation (CNAPR) en 2014 :

    • 72 000 appels et signalements [pour radicalisation liée à l’islam].
    • Parmi les 72 000 personnes signalées, moins de 6000 ont été déclarées comme radicalisées violentes.
    • 21 000 personnes dont le signalement est actif et un peu plus de 9000 suivies en France.

Propagande

  • En 2016, 80% de la propagande était diffusée sur les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter. De nos jours, ces réseaux représentent 40% de la diffusion, le reste passant par des réseaux plus restreints.
  • Un Code de conduite volontaire [a été adopté dès 2016] sur le retrait des discours haineux en ligne par les grandes entreprises du net. Actuellement, les entreprises des technologies de l’information évaluent 89 % des contenus signalés dans les 24 heures et 72 % des contenus considérés comme des discours de haine illégaux sont supprimés, contre respectivement 40 % et 28 % lors du lancement du code en 2016.

Judiciarisation des FTFF en France

  • 477 personnes jugées au cours de 188 procès depuis 2014 : 10 procès d’assises, 164 en correctionnelle et 14 au tribunal pour enfants.
  • 76% des 283 adultes français ou résidents français « revenants » ont été judiciarisés.
  • Parmi les 121 (?) individus condamnés : 113 hommes et 8 femmes.
  • Moyenne de peine : environ sept ans d’emprisonnement (6 ans et 8 mois).
  • Depuis 2014, la moyenne de peine par année, toutes catégories confondues, n’a que légèrement augmenté suivant les années, malgré la volonté des pouvoirs politiques de durcir la politique pénale.
  • 1/3 des condamnés pour des faits de terrorisme seront libérables d’ici 2020 et 75% d’ici 2022.
  • Rien qu’en France, le CAT estime que 115 personnes condamnées pour terrorisme devraient sortir de prison en 2020.

Europe

  • Environ 1100 personnes ont été condamnées pour terrorisme à travers l’UE, et on estime à environ 2500 le nombre de personnes condamnées pour d’autres motifs, mais qui se sont radicalisées en prison. Presque 300 personnes condamnées pour motifs terroristes doivent sortir de prison en 2019. Rien qu’en France, le CAT estime que 115 personnes condamnées pour terrorisme devraient sortir de prison en 2020.

Lu sur le compte Twitter du CAT

  • 735 djihadistes français/résidents adultes seraient encore en Syrie & en Irak dont 300 disparus, 150 libres et 250 détenus (140 femmes, 80 hommes et 30 adolescents). 300 enfants dont 25 orphelins sont également retenus par les kurdes de Syrie 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.