Conf * Les racines coloniales de l’antiterrorisme * 18 janv 2019 * Bruxelles

Dans le cadre de sa participation aux activités de l’Observatoire Collaboratif du Terrorisme, de l’Antiterrorisme et des Violences (O.C.T.A.V.), le REPI organise un séminaire de recherche le vendredi 18 janvier 2019 de 12 à 14 heures à l’Université libre de Bruxelles sur « Les racines coloniales de l’antiterrorisme » par Élie Tenenbaum de l’ Institut français des relations internationales.

Présentation par les organisateurs

Cette séance fera retour sur la genèse de l’antiterrorisme dans ses formes militarisées en retraçant sa généalogie qui nous ramène à l’époque coloniale et aux méthodes alors développées par les puissances occupantes pour maintenir leur domination avec, pour effet, une mise en convergence des savoirs militaro-stratégiques, policiers et de renseignement que nous interrogerons à cette occasion.

Élie Tenenbaum est chercheur au Centre des Études de Sécurité de l’IFRI et coordinateur du Laboratoire de Recherche sur la Défense (LRD). Il travaille particulièrement sur les questions de guérilla et de guerre irrégulière ainsi que sur la problématique des interventions militaires et des opérations extérieures. Il est l’auteur de Partisans et Centurions. Une histoire de la guerre irrégulière au XXe siècle  (Éditions Perrin 2018). Agrégé et docteur en histoire, diplômé de Sciences Po, il a été Visiting Fellow à l’Université de Columbia ; il a également enseigné la sécurité internationale à Sciences Po et l’histoire des relations internationales à l’Université de Lorraine.

Inscription en ligne obligatoire avant le 16 janvier via ce® lien

Date et lieu

Vendredi 18 janvier 2019 de 12 à 14 heures (sandwichs offerts aux personnes inscrites) – Université libre de Bruxelles – IEE 39 avenue F. Roosevelt (Salle Spaak) – 1050 Bruxelles – Contact & information: repi@ulb.ac.be


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.